Archives de catégorie : Conférences, Journées d’études

Une idée (hasardeuse) suite au #dhiha5

Hier et ajourd’hui s’est tenu le colloque #dhiha5 à l’Institut Historique Allemand. Il a été riche en propositions et idées ; en discussions et débats. Je souhaiterais tout d’abord remercier tous les organisateurs et organisatrices ainsi que tous les intervenant(e)s pour cette passionnante journée et-demie.

Beaucoup de tweets ont été postés, que vous pouvez retrouver grâce au hashtag #dhiha5 via ce lien.

Le colloque a été retransmis en livestream par l’équipe de L.I.S.A. Vous pouvez retrouver les vidéos ici.

 

Je ne souhaiterais pas faire ici un compte-rendu du colloque (cela sera peut-être l’objet d’un autre billet), mais proposer une idée à chaud qui combinerait deux termes qui ont été évoqués séparément par deux intervenant durant cette journée du mardi : « pédagogie » (par Jean-Michel Salaün) et « lobbying » (par Pascal Arnaud). La voici :

Et si, un des moyens pour aider à la (re)connaissance des digital humanities, ne serait pas la réalisation d’un documentaire sur ces dernières, destiné à un public relativement large ?

Quelques idées complémentaires :

Durée : il faut que ce soit « accrocheur », car destiné à un public de non-connaisseurs (ou de débutants), donc d’une durée relativement « courte » (maximum 30 minutes ?)

– Des interviews : de « spécialistes » et d’apprentis

– Dans ces interviews, un discours « simple », c’est-à-dire pas (trop) théorique, afin de rester, là aussi, facile d’accès.

– Tenter une approche en demandant à un ensemble de (jeunes) chercheurs s’ils : connaissent les digital humanities ? Si oui, comment les définiraient-ils ?

– Ces interviews pourraient être complétées de diverses manières : présentation de quelques logiciels/plateformes les plus connus par exemple ?

 

Ce n’est qu’une idée qui m’est venue. Je ne sais pas à quel point elle est pertinente et réalisable. Mais, comme l’a dit Christian Jacob, passionnant intervenant lundi après-midi, dans un tweet : « ce n’est qu’un début, continuons le débat… »

 

Antonin Dubois