Compte-rendu de la thèse d’Emmanuelle Picard, « Des usages de l’Allemagne, Politique culturelle française en Allemagne et rapprochement franco-allemand, 1945-1963. Politique publique, trajectoires, discours »

Dans la cadre du cours de « Méthodologie de la recherche en histoire » de l’EHESS, j’ai rédigé un compte-rendu de la thèse d’Emmanuelle Picard dont la lecture était incontournable pour mon sujet de mémoire. Cette thèse n’ayant jamais fait l’objet d’une recension, j’ai trouvé judicieux de publier ce compte-rendu qui propose, dans un premier temps, un résumé de la thèse et se concentre ensuite sur la notion de « médiateur » et sur l’étude comparée de deux figures clés du rapprochement franco-allemand : Joseph Rovan et Alfred Grosser. Ce travail tente également de cerner les apports et limites de cette thèse par rapport aux recherches sur les relations franco-allemandes d’après 1945 mais également à mon sujet de mémoire.

Vous pouvez trouver cette recension en suivant le lien ci-dessous :

https://docs.google.com/document/d/1X5oIfq-cAtAwI0hNkT27RQv6rElEWe5PXLFxeRHt7W4/edit

Bonne lecture.

Sara Wlodarczyk.

 


4 réflexions sur « Compte-rendu de la thèse d’Emmanuelle Picard, « Des usages de l’Allemagne, Politique culturelle française en Allemagne et rapprochement franco-allemand, 1945-1963. Politique publique, trajectoires, discours » »

  1. Chère Sara Wlodarczyk,

    oui, la thèse de Daniela Högerle a déjà été publiée chez Peter Lang à Francfort
    ISBN: 978-3-631-62659-7

    Bien à vous,

    Joseph Jurt

  2. Bonjour,

    j’ai lu avec le plus grand intérêt votre compte rendu de la thèse d’Emmanuelle Picard.
    Je me permets de vous signaler la parution récente d’une thèse à ce sujet que j’ai dirigée:

    Daniela Högerle, Propaganda oder Verständigung? Instrumente französischer Kulturpolitik in Südbaden 1945-1949, Frankfurt am Main, Peter Lang, 2013, 336 p.

    Voir aussi mon article Joseph Jurt, Besatzer, Umerzieher oder Vermittler. Kultur- und bildungspolitisch Verantwortliche in der Französischen Besatzungszone: Das Beispiel von Jacques Lacant, Kurator der Universität Freiburg i. Br.1945-1950, in: Thomas Keller (éd.), ‘Vrais’ et ‘faux’ Médiateurs. La Connaissance des lieux et ses équivoques. Aix-en-Provence, Cahiers d’Etudes Germaniques 2011/1, p. 183-204.

    Bien à vous,

    Joseph Jurt

    1. Cher Monsieur Jurt,

      Je vous remercie pour votre commentaire et pour les indications de lectures qui m’intéressent beaucoup.
      Savez-vous si cette thèse de Daniela Högerle a été ou va être publiée ?

      Très cordialement,

      Sara Wlodarczyk.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.